Événements à venir

  • Sun, Nov 24
    Place de la Bourse
    Nov 24, 2019, 2:00 PM
    Place de la Bourse, Place de la Bourse, 75002 Paris, France
    Le 24 novembre aura lieu la 1ère Grande Maraude 2019-2020. Le principe est simple: 100 personnes environ quadrilleront Paris pour apporter leur aide à des bénéficiaires en distribuant nourriture, boissons, produits d'hygiène et vêtements et en entamant un dialogue. Inscrivez vous : places limitées!
    Partager
 

LA VIE ASSOCIATIVE

Faire partie de l'équipe

 
49627742_382780752508042_219293532409351

NOS VENTES DE GÂTEAUX

À travers cette initiative, notre but est de financer la sortie annuelle avec les enfants du pôle Scola. C'est aussi l'occasion pour nos membres de se mettre aux fourneaux pour produire les meilleurs mets culinaires.

NOS VOYAGES

L'association tâche d'organiser un voyage pour ses membres chaque année. Cela nous permet de passer de bons moments prolongés les uns avec les autres mais aussi de découvrir de nouvelles cultures. 


En 2018 nous avons été à Franckfort, et en 2019 à Bruxelles.

IMG_0337.JPG
blm98-7xylj.jpg

LES SORTIES

Nous nous retrouvons régulièrement pour partager des moments ensemble au cinéma, au musée, au restaurant ou encore
chez l'un.e. d'entre nous.
C'est l'occasion de  mieux nous connaître et d'entretenir la cohésion de groupe.
Plus que des bénévoles oeuvrant ensemble, nous sommes aussi une grande famille qui entretient des liens forts. 

Rechercher

Les oubliés du confinement


« Nous on meurt dans Paris », voici les propos prononcés ce dimanche par un sans-abri de la ville lumière, qui aujourd’hui ne brille que par son silence et par son vide.

Abandonnés, très fortement exposés au risque de contagion du virus, les sans-abri vivent le confinement dans la douleur, la colère et la solitude. Sans logement, sans nourriture, sans contact, la précarité de leur situation les tue à petit feu. De nombreuses maraudes ont dû être annulées pour condition de sécurité, et les seules qui subsistent ne peuvent nourrir les 3550 sans-abri parisiens laissés pour compte. Celle de dimanche soir de Gare de l’Est des Restos du cœur a même été suspendue par la police car la distance de sécurité entre les sans-abri n’était pas respectée. Le camion a dû repartir alors qu’il restait de la nourriture non distribuée, et que ces hommes et femmes meurent de faim depuis des jours. Encore une fois on les abandonne à leur sort.

Même si Emmanuel Macron a commencé à ouvrir des hôtels pour les SDF, le quota de places offertes reste encore trop faible pour le nombre de personnes dans le besoin. Il faudrait pourtant agir au plus vite, leur situation est plus qu’alarmante. Un sentiment d’abandon les gagne lorsque le soir ils sont face à des rues vides et sombres, et que seul le silence leur répond. Alors, s’il vous plaît, cessons d’oublier les oubliés.




Juliette Placer

©2019 par Fleur de Bitume. Créé avec Wix.com